La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

HISTORIQUE DU GROUPE DE MONTRÉAL

 

À l’origine du Club de marche Dynamique, il y eut principalement le regroupement de plusieurs marcheuses et marcheurs qui pratiquaient leur activité avec Randonnée Plein Air. Par ailleurs, cet organisme s’était aussi donné le mandat d’organiser des marches d’endurance, selon la formule Audax créée en France, au début du siècle dernier (marches en groupe de 25 à 200 km à 6 km/heure).

 

À partir de décembre 1988 et tout l’hiver 1989, Jacques Bélanger réunit des marcheurs tous les samedis matins pour des marches de 14 ou 26 km[1] .En 1989, après avoir marché avec Randonnée plein air et fait des marches Audax, Jacques Bélanger créa avec Françoise Mercier et Lise Ratté, le Club de marche Dynamique. Le Club reprenait les objectifs des marches Audax de longue distance (25, 50, 75, 100, 125, 150 km), mais Jacques jugeait nécessaire d’ajouter l’épreuve intermédiaire de 35 km pour que l’entraînement soit progressif. En plus d’exercer un fort leadership, Jacques était un marcheur de grand calibre, doué des ressources nécessaires pour engager dans une marche vigoureuse un groupe important de personnes ayant les capacités et la motivation nécessaires.

 

Le 8 novembre 1989, la fondation du Club a été officialisée par des lettres patentes. Les premiers dirigeants signataires de la requête pour constituer le regroupement en organisme sans but lucratif (OSBL) sont :

Jacques Bélanger, président

Richard Loranger, vice-président

Françoise Mercier, secrétaire.

 

Parmi celles et ceux qui ont participé au début du Club, mentionnons aussi Lise Ratté, Michel de Niverville, aide précieuse pour la conception et la conduite des marches, Diane Lafortune, Claude Demézières, Jeanne Gagnon, Francois de Sève et Jacques de Sève, Pierre Desautels, Yvon Montmarquet, Pierre Daigle. À l’exception de Jeanne et Claude qui sont malheureusement décédés, ces personnes sont toujours liées aux activités du Club.

Soulignons enfin que Jacques Bélanger est le créateur du logo du Club, logo qui a traversé les années et que le Club utilise toujoursSoulignons enfin que Jacques Bélanger est le créateur du logo du Club, logo qui a traversé les années et que le Club utilise toujours



[1]        « L’invitation de Jacques Bélanger (…) « énonce les principes qui sont encore aujourd’hui la raison d’être de notre Club et notre marque de commerce. » En voici un extrait : « Pour tous les amateurs de la marche dynamique de 6 à 7 km/heure et non la marche olympique, des rencontres se feront tous les samedis matins sur le Mont-Royal, commençant le premier samedi de décembre 1988 et cela gratuitement. Départ à la sortie de la station du métro Mont-Royal à 10 h précises, être là 10 minutes à l’avance. Une ou deux personnes ayant à leur actif plusieurs brevets de marche AUDAX de 100 km et plus seront là pour vous aider dans tous les domaines de la marche. Prérequis : être capable de marcher à au moins 6 km/h pendant 2 heures. Avoir l’ambition de réussir un jour des marches AUDAX de 25, 50 km et plus. » (Extrait de Martine Gauthier, « 15e anniversaire du Club de marche Dynamique et du groupe de Montréal », Le Dynamique, vol. 16, no. 1, Février 2005).

 

COMITÉS DE DIRECTION DU GROUPE DE MONTRÉAL (1989-2017)

 

ANNÉES

Présidente/Président

Vice‑présidente

Vice‑président

Secrétaire

1989-1994

Jacques Bélanger

Fondateur

Richard Loranger

1989-1990

Françoise Mercier

1989-1992

Vacant

1990-1991

Jean-Marc Rousseau

1991-1992

Françoise Hucbourg

1992-1993

André Forget

1992-1993

Carol Roberge

1993-1994

Pierre Fugère

1993-1994

 

ANNÉES

DIRECTRICE/DIRECTEUR

DIRECTRICE ADJOINTE/DIRECTEUR ADJOINT

SECRÉTAIRE-TRÉSORIÈRE/

SECRÉTAIRE‑TRÉSORIER

1994-1995

Jeanne Gagnon

Jacques Gélinas

Françoise Mercier

1995-1996

Jeanne Gagnon

Jacques Gélinas

Françoise Mercier

1996-1997

Jeanne Gagnon

Pierre Daignault

Françoise Mercier

1997-1998

Jeanne Gagnon

Pierre Daignault

Françoise Mercier

1998-1999

Jeanne Gagnon

Pierre Daignault

Françoise Mercier

1999-2000

Pierre Daigle

Martine Gauthier

Suzanne Latif

2000-2001

Pierre Daigle

Gilles Racette

Martine Gauthier

2001-2004

Martine Gauthier

 

Pierre Daignault

2001-2004

Martine Gauthier

2001-2002

Claudette Cyr

2002-2004

2004-2007

Claudette Cyr

Pierre Daignault

2004-2005

Lucie Després

2004-2005

Vacant

2005-2006

Louise Simard

2005-2006

Louise Simard

2006-2007

Janine Aubry

2006-2007

2007-2011

Janine Aubry

Claudette Cyr

2007-2008

Janine Aubry

2007-2008

Diane Lévesque

2008-2009

 

Vacant

2009-2011

Vacant

2009-2011

2011-2012

Vacant

Au cours de cette période, les marches sont maintenues :

  • Lundi matin :          Parc‑nature de l’île-de-la-Visitation
  • Mardi soir :             Mont-Royal
  • Samedi matin :       Mont-Royal
  • Mercredi matin :    Bellerive

Bien qu’elle ne soit plus présidente, Janine Aubry s’est engagée à inscrire le kilométrage jusqu’en 2012.

2012-2016

Jean Marcel Lapierre

Viviane Lacroix[1]

2012-2015

Pauline Daoust, secr.-trés.

2015-2016

Micheline Jalbert, kilométrage

2015-2016

Marie-Andrée Quintal

2015-2016

2016 - ….

Marie-Andrée Quintal

Sylvain Allaire et

Louise Senneville

2017 - …

Sylvain Allaire

2017 - …



[1] Sans porter le titre d’adjointe, Viviane Lacroix a joué ce rôle auprès de Jean Marcel.

La vie du Club des origines

Le nouveau membre devait payer une cotisation annuelle. Il recevait sa carte de membre ainsi que des informations pertinentes comme les exercices recommandés. Évidemment pour un Club digne de ce nom, la vie a été centrée sur la marche, son organisation et son développement.

 

Les marches dynamiques au début du Club

Les marches d’entrainement avaient lieu au Mont-Royal, qui offrait un cadre exceptionnel aux marches d’entraînement : sentier accessible durant toute l’année (chemin Olmsted), dénivelé, le grand chalet pour la pause, un boisé protégé au cœur de Montréal.

 

Départ à la station de métro Mont-Royal

 Mardi et jeudi :         19 h (14 km)

Ces marches ont connu un grand succès.

Samedi :                     9 h (12 ou 23 km)

 

Le circuit de 23 km, qui comprenait une double ascension du Mont-Royal, était un exercice cardio exigeant et représentait un beau défi pour les membres.

Par Jean GagnonPar Jean Gagnon

 

 Au bout de quelques mois, les marches du Club produisaient des marcheuses et des marcheurs aguerris. Ceux-ci se faisaient un point d’honneur de participer à d’autres épreuves, telles l’épreuve du Super Dynamique (30 septembre 1990), une marche de 20 km à 7 km/heure au Parc Étienne‑Desmarteau à Montréal.

 

Afin de soutenir la persévérance et les efforts déployés par ses membres, la direction du Club, sous la présidence de Jacques Bélanger, a créé un programme de brevets et un programme de reconnaissance sous forme de médailles pour le Club de marche Dynamique. Il a créé aussi le trophée de persévérance, remis au membre ayant atteint le plus haut taux de participation aux activités du Club.

 

L’organisation au début du Club

Le 3 novembre 1990, le Club célèbre sa première année d’existence par un Souper anniversaire. Dans le premier numéro du journal Le Dynamique, on annonce cet évènement, qui se tient à l’École secondaire Jeanne-Mance, en soulignant que le Club compte déjà plus de 50 membres.

 

On y célèbre les EXPLOITS des membres, notamment ceux de Jacques Bélanger, Pierre Desautels et Michel de Niverville qui ont remporté l’Aigle d’or Audax, soit la plus haute distinction.

 

Notons que, dès sa fondation, le Club de marche Dynamique s’est affilié avec la Fédération québécoise de la marche (FQM), dont il est un membre actif.

 

Dans les années qui suivent, Jacques Bélanger organisera des marches de 35 km à Boucherville (mars 1992) et St‑Damase (mars 1993 et 1994). il dirigera aussi des marches de 50 km à St‑Joseph-du-Lac (octobre 1991; avril 1992 et 1993), St‑Damase (mars 1992), St‑Alphonse de Rodriguez (avril 1992) et Richelieu (novembre 1992). Enfin, il organisera des marches de 75 km à St‑Alphonse‑de‑Rodriguez et Chambly (mai 1992).

 

Si le Club de marche Dynamique a produit autant de grandes marcheuses et de grands marcheurs, c’est à cause de son programme exigeant de marches d’entraînement.

 

En février 1992, un photographe reporter du Journal de Montréal accompagne le Club, lors d’une marche au Mont-Royal, etfait un reportage photo intitulé « Le Club de marche dynamique respire la santé ».

Document conservé précieusement par François et Jacques de Sève
qui nous nous ont donné accès à leurs archives personnelles
Document conservé précieusement par François et Jacques de Sève qui nous nous ont donné accès à leurs archives personnelles

  

En cette même année, le groupe de Montréal constitue toujours le Club de marche Dynamique, mais le Club est sur le point de s’élargir à d’autres groupes.

 

Le regroupement

Grâce aux efforts de Jacques Bélanger, un groupe de marche a été mis sur pied à Boucherville; la première marche a eu lieu le 14 septembre 1993. La participation régulière est d’environ 15 à 20 personnes chaque semaine. Un comité de direction prend son fonctionnement en charge.

 

Le 30 novembre 1993, une assemblée générale - réunissant le groupe de Montréal et celui de Boucherville -  se tiendra sous la présidence de Jacques Bélanger, président; Carole Roberge, vice‑président et Pierre Fugère, secrétaire.

 

à titre de président sortant, Jacques Bélanger établit un bilan des activités du Club de marche Dynamique de Montréal :

       225 brevets ont été remis au cours des marches dynamiques. Les profits (225 $) seront remis à un organisme oeuvrant dans le domaine de la santé physique;

-        le Club compte 75 membres.

 

Jacques Bélanger est élu président par acclamation pour une autre année, soit jusqu’en novembre 1994.

 

Lors de cette réunion, pour continuer de soutenir les efforts des marcheurs qui ont parcouru plus de 5 000 km, le regroupement décide d’engager des frais pour la production de médailles en spécifiant que «les clubs de marche dynamique, autres que celui de Montréal, tel celui de Boucherville, devront acheter leurs épinglettes. » (P.V. de l’assemblée générale du 30 novembre 1993, p. 5).

 

Au cours de l’année 1994, Mireille Brien décide d’organiser un club de marche à Brossard, calqué sur celui de Montréal. La première marche officielle du groupe a lieu le 4 avril 1994, en présence du président fondateur du Club de marche Dynamique de Montréal, Jacques Bélanger.

 

En cette même année, le conseil d’administration du Club de marche dynamique (Jacques Bélanger, président - Carol Roberge, vice‑président et Gisèle Painchaud, secrétaire) fait un sondage pour connaître l’opinion des membres sur les objectifs du programme des marches d’entraînement; 59% des membres y participent et les résultats sont publiés le 27 juin 1994 sur un feuillet du Club de marche dynamique. Ceux-ci font valoir que le programme des marches d’entraînement « devrait comporter plus de marches de courtes distances (ex. 25 à 35 km) », de façon à mieux intégrer les nouveaux membres. Par ailleurs, la grande majorité des membres souhaite des changements à la direction du Club.

 

Le conseil d’administration s’engage à donner suite à ces demandes et conclut avec optimisme : « Nous profitons actuellement d’un bassin de marcheurs(ses) [sic ] de grande qualité. »

 

Le 11 novembre 1994, le Club organise un souper unique pour les 3 groupes.

 

Lors de l’assemblée générale de 1994, « … une nouvelle structure administrative a été adoptée. La planification, l’organisation et la coordination des activités générales du Club sont assurées par un Conseil d’administration » composé d’une présidente ou d’un président, des directrices ou des directeurs des groupes qui deviennent vice-présidentes ou vice‑présidents du Club  ainsi que d’une secrétaire trésorière ou d’un secrétaire trésorier. « … La supervision quotidienne des opérations des différents groupes est confiée à un Comité de direction qui se rapporte au Conseil d’administration.&

Le groupe de Montréal, après le regroupement

En 1995-1996, dans le cadre de la nouvelle structure du Club, les personnes choisies pour assurer la direction d’un groupe sont vice‑présidentes du Club.

 

Dans le Club de marche regroupé, Jeanne Gagnon, l’une des 20 premières personnes qui ont adhéré au Club, est élue directrice. À ses côtés, Jacques Gélinas, directeur adjoint et Françoise Mercier, secrétaire-trésorière. Cette direction maintient et assure la gestion des marches solidement établies du groupe de Montréal.

 

Grâce à leur entraînement soutenu, plusieurs membres du groupe de Montréal s’inscrivent à des épreuves d’endurance. Ainsi, le 23 septembre 1995, 8 membres du groupe de Montréal s’inscrivent pour le 125 km et 4 autres pour une distance de 50 à 200 km.

à partir de 1994, débutent les marches au Mont-Royal (12 et 23 km), tous les samedis matins. Ces marches sont très populaires et rassemblent des membres des autres groupes; nombreux sont ceux qui adoptent le parcours de 23 km. Par ailleurs, les marches du mardi et du jeudi soir au Mont-Royal se poursuivent. On organise aussi une marche de 14 km, le vendredi soir

En cette même année, Lucille Chouinard et Pierre Daignault développent la marche du mercredi soir au parc de la Promenade Bellerive.

Crédit photo: Jean GagnonCrédit photo: Jean Gagnon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, à partir du 1er avril 1996, Jeanne Gagnon et Lucille Chouinard développent 2 nouvelles marches d’entraînement qui débuteront le 1er avril 1996 : celle du lundi matin (12 km) au Parc‑nature de l’Île-de-la-Visitation, riche en nature et en histoire;  celle du mercredi matin (6-12 km) à la promenade Bellerive, une belle et rare fenêtre sur le majestueux St-Laurent, en face des îles de Boucherville. Par la suite, Lucille Chouinard et Pierre Daignault accepteront la responsabilité d’une 2e marche (12 km) au parc de la promenade Bellerive, les lundis soirs.

Crédit photo : Viviane Lacroix, Parc nature de l’Île-de-la-Visitation, Automne 2016Crédit photo : Viviane Lacroix, Parc nature de l’Île-de-la-Visitation, Automne 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, dès l’année 1996, le groupe de Montréal est en mesure d’offrir 6 marches d’entraînement à ses membres : celles des lundis matins au parc nature de l’île‑de‑la‑Visitation, des lundis et mercredis soirs au à la promenade du parc Bellerive, des mardis, jeudis, et vendredis soirs, ainsi que les samedis matins au Mont‑Royal. Ce programme d’entraînement sera maintenu jusqu’en 2009.

 

Retenons surtout que l’implication des membres devait être très forte à cette époque pour organiser et maintenir autant de marches dans la même semaine.

 

Succèdent à Jeanne Gagnon, à la direction du groupe de Montréal et à la vice‑présidence du Club dans les années qui suivent :

Pierre Daigle                        1999 à 2001

Martine Gauthier                2001 à 2004

Claudette Cyr                       2004 à 2007

Janine Aubry                        2007 à 2011

Siège vacant                         2011 à 2012

 

En 2012-2013, après une année sans direction, le groupe de Montréal est désorganisé et le nombre de membres est à son plus bas. C’est dans ce contexte que Jean Marcel Lapierre occupe le poste de directeur, assisté et conseillé d’une manière constante par sa conjointe, Viviane Lacroix.

 

Jean Marcel Lapierre, alias Marcheur dynamique, à la rescousse du groupe de Montréal (2012-2016)

Crédit photo : Viviane Lapierre, Souper annuel du 26e anniversaire du groupe de Montréal , 
École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, 19 novembre 2015
Crédit photo : Viviane Lapierre, Souper annuel du 26e anniversaire du groupe de Montréal , École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, 19 novembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 3 mai 2014, il convoque les membres pour les consulter au sujet du plan d’action qu’il a élaboré pour favoriser le développement du groupe de Montréal. Une campagne de recrutement est organisée collectivement. Le groupe se mobilise et se donne des outils, notamment des affiches, des cartes promotionnelles et des messages dans quelques  publications. Ces efforts donnent des résultats et le nombre de membres va plus que doubler.

 

En novembre 2014, pour les 25 ans du Club, le groupe de Montréal prend l’initiative d’organiser un souper pour ses membres. Il invite Daniel Côté, président du Club et sa conjointe (Suzanne Valiquette), Linda Skeates, secrétaire générale, Huguette Marquis, responsable des marches d’endurance (25, 50, 75 et 100 km) et Pierre Desautels, représentant de Québec Audax. Ce souper anniversaire permet aux membres de mieux connaître leur grand Club. 

 

 À partir de 2015, le groupe met en œuvre une décision prise dans le cadre de sa campagne de recrutement : il crée sa page Facebook. Cette étape est rendue possible à cause de deux précieuses ressources qui se sont jointes au groupe : Marie‑Andrée Quintal et Lorena Medina-Perez. Sous l’égide de Jean Marcel, alias Marcheur dynamique, et guidée par Lorena qui connaît bien ce média et est très dévouée, avec la contribution constante de Marie-Andrée, l’équipe assure le développement de la page Facebook du groupe qui contribue à nous faire connaître ainsi qu’à recruter de nouveaux membres.

Afin d’exercer un contrôle sur les interventions des membres et éviter un dérapage, l’équipe élabore une politique Facebook.

 

En 2014, Pauline Daoust accepte la responsabilité de la trésorerie et en 2015, Micheline Jalbert celle d’enregistrer le kilométrage. Un comité de direction est formé avec Marie‑Andrée Quintal et Pierre Daignault, à titre d’adjoints.

 

En 2015, Jean Marcel Lapierre, Viviane Lacroix et Pierre Daignault balisent un parcours de 6 km pour la marche d’hiver du lundi au Parc‑nature de l’Île-de-la-Visitation et du mercredi soir sur le Parcours Gouin. L’offre de marches est alors diversifiée et facilitera la marche d’hiver dans les environs du Parc‑nature de l’Île-de-la-Visitation.

 

Avant la fin de son terme au poste de directeur, Jean Marcel, qui a décidé de ne pas accepter de renouvellement, cherche à assurer une relève pour que le groupe de Montréal continue de grandir. Marie-Andrée Quintal, la directrice adjointe, accepte de lui succéder. 

 

Marie-Andrée Quintal, alias Marcheuse 4 saisons, directrice (2016 - )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Andrée se donne comme premier objectif le recrutement de nouveaux membres par le biais des journaux de quartier et de Facebook. De plus, avec le soutien de Jean Marcel Lapierre et Viviane Lacroix, elle organise la marche d’hiver sur le parcours Gouin vers le parc Nicolas-Viel.

 

Des personnes de 35 à 84 ans se joignent au groupe (moyenne d’âge de 63 ans) et  emboîtent le pas rapidement à 6 km/h. Plusieurs participent à plus d’une marche d’entraînement par semaine. Le groupe de ceux qui se joignent aux marches d’endurance (25 et 50 km) s’accroît. En septembre 2017, le groupe compte 92 membres : les résultats obtenus peuvent à juste titre faire la fierté du groupe de Montréal.

                                                      

Dans la première année de son mandat, Marie-Andrée est soutenue par Pauline Daoust, secrétaire-trésorière, et Micheline Jalbert, qui note le kilométrage. Ces personnes dévouées ne peuvent poursuivre l’année suivante.

 

En mai 2017, Sylvain Allaire entre en fonction, à titre de directeur-adjoint et trésorier. Quelques mois plus tard, Louise Senneville complète l’équipe, à titre de directrice‑adjointe.

 

Jean Marcel Lapierre et Marie-Andrée Quintal

REMERCIEMENTS

Merci à Françoise Mercier et Pierre Daigle qui nous ont fait parvenir des textes fort utiles; de plus, nous avons eu quelques échanges téléphonique avec Françoise qui nous a fait parvenir plusieurs documents. Merci à François de Sève et Jacques De Sève ainsi qu’à Diane Lafortune pour les échanges verbaux; François et Jacques nous ont donné accès à leurs archives personnelles, de précieux documents. Merci à Lise Bonneville (groupe de Brossard) qui nous a prêté les numéros du Journal Le Dynamique dont nous avions besoin pour finaliser ce texte. Merci à Nicole Blondeau qui nous a donné les numéros du Journal Le Dynamique qu’elle avait. Merci à Viviane Lacroix pour son aide soutenue, ses suggestions et la recherche photo. De plus, nous avons puisé dans l’article de Martine Gauthier, publié dans Le Dynamique de février 2005 et intitulé : « 15e anniversaire du Club de marche Dynamique et du groupe de Montréal. »